Portraits des intervenants 2016

Emmanuelle Cosse – Ministre du Logement et de l’Habitat durable

Emmanuelle CosseNée à Paris dans une famille de gauche, j’ai 41 ans et je suis Ministre du logement et de l’habitat durable. Je suis journaliste de métier et j’ai connu les affres des petits contrats et des licenciements. Mes premiers combats furent associatifs pour lutter contre le sida, à Act up où j’ai milité près de dix ans, dont trois ans comme Présidente. J’ai rejoint Europe Ecologie en 2009 et mis mon énergie au service des franciliens en devenant en 2010 Vice-Présidente de la région en charge du logement. Pendant cinq ans, j’ai cherché à actionner tous les leviers pour que le logement cher ne soit plus une fatalité. C’est donc naturellement que j’ai répondu à l’invitation des Entretiens d’Inxauseta, rendez-vous de tous ceux qui veulent contribuer à ce que chacune et chacun puisse mieux se loger pour simplement vivre bien. De nombreuses actions ont été menées depuis 2012 en ce sens. Encadrement des loyers, reprise de la construction, régulation de l’investissement locatif, émergence d’une réglementation environnementale… une nouvelle ère est ouverte en de nombreux domaines. Je suis convaincue que nous aurons un échange riche sur ce bilan et son prolongement.

Alexandra François-Cuxac – Présidente nationale de la FPI, Présidente d’AFC Promotion

Alexandra François-Cuxac

Originaire de Pau, Alexandra François-Cuxac est la première femme élue présidente nationale de la Fédération des Promoteurs Immobiliers depuis juillet 2015, Présidente de l’Observatoire FPI du logement neuf depuis 2009 et présidente fondatrice du groupe éponyme AFC Promotion. 25 ans d’exercice et d’engagement syndical pour la vie citoyenne et la politique du logement. Construire plus, mieux, ensemble et pour demain sont les quatre lignes directrices du programme audacieux qu’elle mène pour la FPI.

Le logement est un bien de première nécessité à la valeur économique et affective forte qui ne peut pas être traité comme n’importe quel produit industriel. A la lumière de son impact positif et transversal sur la santé de notre pays, nous militons pour que les responsables politiques de demain recalibre la fiscalité sur les logements abordables dans les zones tendues et participent encore à nourrir la confiance des ménages dans la pierre et à produire des logements pour tous.

Alexandra François-Cuxac participera au premier débat: « Comment faire mieux demain? ». Femme bâtisseuse, créatrice, qui défend le décloisonnement des systèmes. Les Entretiens d’Inxauseta sont l’occasion de s’engager dans cette voie.

Eric Tréguier – Journaliste – Challenges

Eric TréguierLe débat sur les sujets de société fait partie de l’ADN de Challenges, mon magazine. Et quels autres thèmes pourraient être plus proche du coeur des Français que le logement et le travail? Les débats des derniers mois autour de la loi ALUR, de l’encadrement des loyers et de la loi sur le travail ont encore accentué leur sensibilité à ces sujets. A Bunus, j’aurai le plaisir d’animer des débats sur ces deux thèmes. Je suis certain d’y trouver des invités passionnés, tous spécialistes de ces questions, qu’ils soient syndicalistes, hommes politiques, dirigeants de fédérations ou d’entreprises. Sans parti pris, sans querelles partisanes, mais au contraire dans un esprit ouvert avec la volonté d’avancer, de tracer des lignes et d’ouvrir des perspectives… le tout, il faut le souligner, dans un cadre magique, celui des collines de ce beau pays basque!

Jacques Beall – Vice-Président Surfrider Foundation Europe – Membre du Conseil Economique Social et Environnemental

Jacques Beall

Je suis né en 1953 à Biarritz, de mère française et de père américain, j’ai passé mon enfance au Pays Basque et j’y suis revenu à la fin des années 90. Ma passion pour l’océan m’a amené à m’engager pour Surfrider Foundation Europe, ONG dédiée à la protection de la mer, du littoral et de ses usagers.

Adhérent depuis sa création, j’en suis actuellement le vice-président. J’ai été nommé au
Conseil Economique Social et Environnemental en 2010 en tant que représentant d’une ONG de protection de l’environnement, j’entame cette année un deuxième mandat.

Je suis très honoré d’être invité aux Entretiens d’Inxauseta, vu la qualité des programmes et des intervenants. Le dialogue et la construction collective sont pour Surfrider, et pour moi-même, les leviers indispensables de la nécessaire transformation de notre société. Mon expérience au CESE confirme que ce sont bien les bons outils pour faire bouger les consciences !

Surfrider est aujourd’hui fortement engagé dans la lutte contre le changement climatique. La question de l’utilisation des ressources, notamment fossiles, y est centrale, car notre modèle actuel de développement ne permet pas d’envisager l’avenir avec sérénité. C’est pourquoi ma participation au débat sur la conciliation des impératifs écologiques et des besoins économiques et sociaux a tout son sens. J’espère que nous pourrons apporter quelques idées prometteuses à ce débat essentiel.

Jean-Marie Le Guen – Secrétaire d’Etat chargé des Relations avec le Parlement

Jean-Marie Le Guen

Né le 3 janvier 1953 à Paris, marié et père de 3 enfants, je suis médecin et élu député de Paris depuis 1997. J’ai été nommé Secrétaire d’Etat chargé des relations avec le Parlement, dans le gouvernement de Manuel Valls, le 9 avril 2014. J’anime également le Pôle des réformateurs, dont je suis le co-fondateur, et qui a pour objectif de promouvoir le réformisme de gauche, pour permettre à la France de relever les défis auxquels elle est confrontée.Les Français se détournent des partis politiques. Nous devons donc retrouver d’autres cadres où l’on peut confronter nos idées et faire émerger des solutions. Les entretiens d’Inxauseta sont un lieu de débat de fond, où les postures n’ont pas leur place. A quelques mois des élections présidentielles, ce sera l’opportunité de défendre un programme et une stratégie capable de placer la Gauche à la tête d’une majorité progressiste et républicaine.

Le Front national a battu son record de voix aux dernières élections régionales. Il a totalisé plus 6 millions de voix en métropole au premier tour ce qui représente près de 28% des suffrages exprimés. Si ce parti est désormais aux portes du pouvoir, personne ne peut être exonéré de sa propre responsabilité. Dans ce contexte, il est temps de reconnaitre la lutte contre le FN comme un sujet prioritaire. Lors de mon intervention, je défendrai donc l’affirmation d’un camp républicain contre le bloc réactionnaire. Face aux difficultés de la Gauche réformiste, à l’échec de la Gauche contestataire et à la dérive idéologique d’une partie de la Droite, j’appelle à une recomposition, à une nouvelle offre politique. La gravité de la situation politique appelle chacun au dépassement pour se retrouver sur l’essentiel : la République, la justice et le progrès.

Angel Toña Guenaga- Ministre de l’Emploi et de la Politique sociale du Gouvernement Basque

Angel Toña Guenaga

Je suis né en 1952 à Ondarroa (Biscaye). Docteur en Sciences Economiques et de l’Entreprises professeur et doyen de l’Université de Deusto. En 1979, Secrétaire technique de l’emploi au Conseil Général basque, embryon de l’actuel gouvernement autonome, puis Directeur de l’emploi au gouvernement puis vice ministère au Travail jusqu’en 1991 et actuellement Ministre de l’Emploi et de la Politique Sociale. Ma carrière professionnelle a toujours été voué au monde du travail, à défendre les droits des travailleurs, à plaider ses causes et à intervenir entre patrons et ouvriers.

Si j’ai accepté de participer aux Entretiens d’Inxauseta c’est avant tout parce que le gouvernement basque, s’inscrit dans un projet de coopération transfrontalière avec l’Aquitaine : l’Eurorégion et ainsi promouvoir nos intérêts communs. Ayant déjà participé à ces débats lorsque j’étais responsable du Ministère du Logement et des problèmes sociaux qui en découlent, je peux témoigner de la haute qualité des débats et de leurs impacts. De plus, le lieu où se déroulent les entretiens me paraît idéal pour des débats qui touchent directement les deux Pays basques, Nord et Sud.

Je sais que je sortirai heureux de ces entretiens car enrichi par nos échanges d’idées et d’expériences. Un nouveau pas sera franchi pour parvenir à une unification des critères, vers une Europe Sociale, moins inégale vis-à-vis de ces individus, avec moins de disparités et en même temps, une Europe prospère qui nous permette de maintenir et améliorer notre état de bien-être.

Alexandre Jardin – Ecrivain, cinéaste, militant associatif

 

alexandre-jardin-2-1Je suis écrivain, cinéaste, militant associatif, Président Fondateur de Bleu Blanc Zèbre et Co-fondateur de Lire et Faire lire.

Inxauseta accueillera les 26 et 27 Août 2016 ses entretiens afin de réfléchir et impacter sur des questions essentielles à l’équilibre de notre société et de chacune des personnes qui la composent. Président du mouvement BBZ, notre objectif est de « fédérer et unir la société civile dans l’action concrète au bénéfice de la population. Chaque Zèbre est une part de la solution et chacun prend sa part dans le succès de cette aventure collective ». C’est donc en toute logique que j’ai accepté d’intervenir cette année aux débats.

A travers mon intervention sur le débat du « travail de demain, quels statuts et avec quelles protections », je serai le témoin de ces opérateurs de la société civile qui se mobilisent partout en France pour y répondre. De nombreuses actions efficientes impliquant les citoyens existent déjà. Le « Forum de l’emploi des jeunes de la Cfdt », nos « cafés de l’emploi », « Solidarité nouvelle face au chômage », sont autant d’actions concrètes apporteuses de solution pour le travail de demain.

Caroline Phillips – Présidente du Conseil de développement du Pays Basque

Caroline Phillips

Je suis née à Oakland, en Californie, en face de San Francisco. Je suis chef d’entreprise dans le digital et musicienne avec mon groupe Bidaia.

J’ai accepté d’intervenir aux Entretiens d’Inxauseta cette année pour plusieurs raisons !! La réputation, la qualité des débats, la nostalgie (j’y ai joué il y a longtemps … ), le programme qui a l’air passionnant et pertinent.

J’interviens dans le débat : « Comment travaillerons-nous demain ? Sous quels statuts et avec quelles protections ? » Aujourd’hui notre ‘business modèle français’ est à bout de souffle. 85% des entreprises en France continuent à employer moins de 10 salariés et n’arrivent pas à grandir alors que chez nos voisins Allemands, non seulement les petites entreprises grandissent, elles fleurissent.

Il faut se poser les bonnes questions pour l’avenir économique de la France, pour l’avenir et le bien- être de nous tous, regarder ailleurs, s’inspirer de nos voisins près et lointains, expérimenter et FAIRE.

Mixel Berhocorigoin – Euskal Herriko Laborantza Ganbara

Mixel Berhocorigoin

Je suis né à Gamarthe (64 220) où je vis. Actuellement à la retraite, j’ai été paysan toute ma vie, avec mon épouse sur une ferme laitière de 24 Ha de prairies et cultures. Militant à la Confédération Paysanne nationale et à ELB au Pays Basque, mais aussi dans des structures de développement dont « Euskal Herriko Laborantza Ganbara », mon objectif est de faire progresser, dans le cadre d’un travail collectif, une agriculture paysanne respectueuse des paysans, des consommateurs et de la nature.

C’est avec plaisir que j’ai accepté de participer aux Entretiens d’Inxauseta parce qu’il s’agit d’un événement exemplaire à plus d’un titre: la qualité des programmes et des débats organisés, la diversité des participants, et la longévité exceptionnelle qui démontre en fait cette qualité. Par ailleurs je tiens à saluer le choix d’organiser ces événements de grande envergure, dans un petit village du Pays Basque intérieur. Cela fait partie des initiatives, trop rares, qui contribuent à l’attractivité des territoires ruraux.

Je participe au débat qui traitera des ressources. C’est le sujet essentiel, souvent ignoré ou malmené. En tant que paysan et militant, j’y suis particulièrement sensible. Nous sommes le dos au mur: la question des ressources pose avec urgence et gravité le type de développement à privilégier. J’espère que le débat cernera bien ces enjeux.

Michel Mouillart – Professeur d’Economie à l’Université Paris Ouest

Michel Mouillart

Depuis la fin des années 70, l’essentiel de ses recherches a porté sur le secteur de l’immobilier résidentiel. Auteur régulier d’articles dans des revues scientifiques ou professionnelles, il a publié ou participé à la publication de nombreux ouvrages sur l’économie et le financement du logement.

Ses réflexions s’appuient en outre sur un réseau d’observatoires qu’il anime. Ses articles portent alors sur le fonctionnement des marchés immobiliers, la formation des prix des logements, l’endettement immobilier des ménages et les politiques du logement. Et il publie des chroniques explorant les grandes questions qui interpellent le monde du logement (Administrer, Immoweek, Journal de l’Agence, Lettre de l’ACMIL, …).

Il est par ailleurs personnalité qualifiée au Conseil National de l’Habitat (depuis juillet 1990).

Depuis 2002, il participe à l’élaboration du programme des Entretiens d’Inxauseta dont il assure l’introduction par un exposé explorant les questions que soulèvent le thème abordé et ses enjeux pour la politique du logement. Cette année encore, son exposé cherchera à éclairer quelques une des questions qui seront abordées en 2017 dans les programmes « logement » des futurs candidats à la Présidence de la République.

Didier Ridoret – Président de SMABTP

Didier RidoretDidier RIDORET a été président de la Fédération Française du Bâtiment entre juin 2008 et juin 2014.
Diplômé en gestion de PANTHEON-SORBONNE, il est directeur général de SAG Groupe RIDORET, entreprise familiale de fabrication et de pose de menuiseries basée à La ROCHELLE.
Il a accepté de prendre part aux débats initiés par INXAUSETA qui se veut un lieu d’échanges. Il souhaite partager sur les expériences et expertises des invités, entretenir son réseau.
Il prend part au débat du vendredi « Comment faire mieux demain ? » dans l’espoir de faire avancer quelques grandes idées sur une problématique essentielle pour notre pays et d’obtenir ensemble des solutions qui font consensus et pourront être portées dans l’optique des échéances électorales..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *